Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 03:19

 

Ils m'ont bouleversé, fasciné, épaté, amusé, exalté, parfois traumatisé... voici un panorama des films dont j'ai pu me délecter cette année dans les salles obscures.


LES CHEFS-D'ŒUVRE – LE « NIRVANADDICT »

Black Swande Darren Aronofsky

Melancholia, de Lars von Trier

Hugo Cabret, de Martin Scorsese

Drive, de Nicolas Winding Refn

J'ai rencontré le diable, de Kim Jee-Woon

black swanmelancholiahugo cabretdrivej'ai rencontré le diable

 

LES GRANDS FILMS – AUX FRONTIÈRES DE LA PERFECTION

Harry Brown, de Daniel Barber

We need to talk about Kevin, de Lynne Ramsay

X-Men : Le Commencement, de Matthew Vaughn

La Piel que habito, de Pedro Almodóvar

The Murderer, de Na Hong-Jin

harry brownwe need to talk about kevinx-men le commencementla piel que habitothe murderer

 

LES BONNES SURPRISES – OUTSIDERS, GUILTY PLEASURES ET CIE

Super, de James Gunn

Carnage, de Roman Polanski

Fighter, de David O. Russell

Super 8, de J.J. Abrams

Fast and Furious 5, de Justin Lin

supercarnagefightersuper 8faf 5

The Green Hornet, de Michel Gondry

Poupoupidou, de Gérald Hustache-Mathieu

Scream 4, de Wes Craven

La Planète des Singes : Les Origines, de Rupert Wyatt

Tomboy, de Céline Sciamma

the green hornetpoupoupidouscream 4la planète des singes les originestomboy

 

ET POUR QUELQUES BOBINES DE PLUS...

The Artist, de Michel Hazanavicius

L'Apollonide, souvenirs de la maison close, de Bertrand Bonello

Nous sommes la nuit, de Dennis Gansel

Paul, de Greg Mottola

Attack the block, de Joe Cornish

the artistl'apollonidenous sommes la nuitpaulattack the block

Never let me go, de Mark Romanek

Killing Bono, de Nick Hamm

Poulet aux prunes, de Marjane Satrapi

Time Out, d'Andrew Niccol

Insidious, de James Wan

never let me gokilling bonopoulet aux prunestime outinsidious

 

2012, DE GRANDES ESPÉRANCES...

Prometheus (Ridley Scott), Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu (Peter Jackson), The Dark Knight Rises (Christopher Nolan), Cheval de guerre (Steven Spielberg), Gravity (Alfonso Cuarón), Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (David Fincher), Cloclo (Florent Emilio Siri), L'Ombre du mal (James McTeigue), Sur la piste du Marsupilami (Alain Chabat), Twixt (Francis Ford Coppola), Avengers (Joss Whedon), Dark Shadows (Tim Burton), Men in Black 3 (Barry Sonnenfeld), Rebelle (Mark Andrews et Brenda Chapman), Skyfall (Sam Mendes), Django Unchained (Quentin Tarantino)

prometheusthe hobbitdark knight risescheval de guerremillenium

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
Merci d'avoir placé Insidious dans les "bons films de 2011", je me sens bien moins seul du coup :)
Sinon, très bon top avec au final, toujours Black Swan en tête de liste (et Drive est quatrième chez toi, cinquième chez moi).
Bonne année à toi, et en espérant qu'en 2012, on rempilera une troisième année où on aura des gouts (presque) similaires ;)
Répondre
F
Aïe aïe aïe, nos tops 5 sont bien différents ("Melancholia" et "Drive" m'ont beaucoup déçu, et que dire du mièvre "Hugo Cabret"... :P), surtout quand on sait que, à l'inverse, tu places "Une
Séparation" en fond de cale. Je te rejoins davantage sur "La piel que habito", "Fighter", "Tomboy" ou "Never let me go", même si je regrette qu'ils ne soient pas placés plus haut ^^

En tout cas bonne année 2012 et bonne continuation à ce blog, aux critiques très construites et que je prends toujours plaisir à lire :)
Répondre
M
Eh oui, toujours en froid avec Une Séparation :P J'ai mis finalement J'ai rencontré le diable avant The Murderer, car j'ai rarement été aussi remué devant un film (certaines images me font encore
cauchemarder...). Ce classement reflète mes ressentis émotionnels par ordre d'intensité, je dirais.
Sinon, pour 2012 j'attends Prometheus au tournant, plus que tout autre film. Si le père Scott se plante (comme c'était plus ou moins le cas avec son inégal Robin des bois), je fais un malheur !
Enfin, ce n'est presque rien comparé à mon appréhension du prochain Blade Runner, que Scott va bientôt réaliser. Je croyais ce monument de la SF intouchable...
Répondre
M
D'accord avec ta fosse à purin (sauf pour Shame et Une séparation, avec lequel tu n'es visiblement toujours pas réconcilié !) et avec tes tops, même si Melancholia est, pour ma part, en bonne place
dans les flops. Ayant revu Black swan il y a peu et ayant vu depuis d'autres bombes, il est légèrement redescendu dans mon top. Et j'ai vraiment préféré The murderer à J'ai rencontré le diable.
Répondre